The big rumor now is that #PopeFrancis will announce the establishment of a personal prelature for the #SSPX on Monday.

La grande rumeur d’aujourd’hui EST QUE *papeFrançois annoncera l’établissement d’une prélature personnelle pour la *F$$PX lundi.

Novus Ordo Watch

Et selon Infovaticana : Santa Sede El Papa podría hacer un importante anuncio sobre la Fraternidad San Pío X el lunes :

InfoVaticana

 

El Papa podría hacer un importante anuncio sobre la Fraternidad San Pío X el lunes

 

Gabriel Ariza, InfoVaticana (média Madridène)

Le 19 novembre, 2016

 

Bernie Fellay jubile

Des Blogues proches de la Fraternité Saint Pie X l’anticipent pareillement, en confirmant ce que nous anticipions depuis des mois à InfoVaticana : La pleine communion est très proche.

 

En avril dernier ce portail avançait la possibilité de ce que la Fraternité San Pío X, fondée par Monseigneur Lefebvre, atteignît la pleine communion avec l’Église Catholique [la secte Conciliaire] en se constituant en prélature personnelle, à la manière de celle de l’Opus Dei. C’est l’offre que le Pape [l’anti-Pape] a faite, chaque fois que les membres de la FSSPX acceptaient certains documents conciliaires.

 

Il y a un mois, dans une interview à La Croix, François lui-même confirmait cette option, en assurant que la possibilité de la prélature existe et qu’il y a d’autres sujets à peaufiner.

 

Guido Pozzo, responsable de la Commission Pontificia Ecclesia Dei, l’organisme pour le dialogue avec la FSSPX, a remarqué des mois après que cette offre du Pape [l’anti-Pape] avait été acceptée par Monseigneur Fellay, “par ce que l’unité si convoitée est très proche”.

* * *

 

Jubilé extraordinaire de la MiséricordeNous l’avons maintes fois évoqué ici-même en vous expliquant que Bergoglio ayant accordé la “Juridiction conciliaire” à la F$$PX pour son année jubilaire ne pouvait plus faire « marche arrière » et ne pas régularisé la dite fraternité à la suite de cela… En effet, comment leurs expliquer (et expliquer au Monde) qu’après une année de Juridiction… tout serai fini du jour au lendemain !
 
Ce 20 novembre 2016, la secte Conciliaire clôture son « Jubilé extraordinaire de la Miséricorde »… et nous vous avons toujours annoncé que Bergoglio prendrait — même sans accord avec Bernard Fellay — la décision unilatérale d’intégrer la dite fraternité dans son giron conciliaire avant la fin de son année jubilaire…
 
Nous ne nous sommes toutefois trompés que d’un jour !…

 


 

…et pendant ce temps-là, le Clown Blanc se moque de la “Tradition” :

La souplesse du Clown François face à la « rigidité » des ‘traditionalistes’

Le Clown Blanc avec Spadaro

Le Clown Blanc avec Spadaro

 

Alors que Bernie Fellay et sa bande sont actuellement à mettre la touche finale à la grande fête de réunion avec Rome (1), dans une interview donnée à son ami, le jésuite Antonio Spadaro de la Civiltà Cattolica, — journal jésuite et semi-officiel du Siège Conciliaire —, l’anti-Pape François dit son peu d’estime pour les catholiques attachés notamment à la liturgie traditionnelle de l’Église (traduction Jeanne Smits séide (2) de la f$$px) :

(nota CatholicaPedia : La langue de buis — le langage truqué de la secte marrane conciliaire — est bien sûr utilisée par tout ce petit monde…)

 

Question : La simplicité des enfants me fait aussi penser aux adultes, avec un rite qui est direct, auquel la participation est intense, aux messes paroissiales vécues avec tant de piété. On pense aux propositions encourageant les prêtres à tourner le dos aux fidèles, à repenser Vatican II, à utiliser le latin.

François Ø : Le pape Benoît a accompli un geste juste et magnanime en tendant la main à une certaine mentalité de certains groupes et personnes qui ressentaient de la nostalgie et qui s’éloignaient. Mais c’est une exception. C’est pourquoi l’on parle d’un rite ‘extraordinaire’. Ce qui est ordinaire dans l’Église, ce n’est pas cela. Il est nécessaire d’approcher avec magnanimité de ceux qui sont attachés à une certaine forme de prière. Mais l’ordinaire n’est pas cela. Vatican II et Sacrosanttum Concilium doivent continuer comme ils sont. Parler d’une ‘réforme de la réforme’ est une erreur.

 

Q : Outre ceux qui sont sincères et qui demandent cette possibilité par habitude ou par dévotion, ce désir peut-il exprimer autre chose ? Y a-t-il des dangers ?

François Ø : Je me pose des questions à propos de cela. Par exemple, j’ai toujours cherché à comprendre ce qui anime ces individus qui sont trop jeunes pour avoir vécu la liturgie préconciliaire, et qui la veulent néanmoins. Je me suis trouvé parfois devant des personnes qui sont trop rigides, une attitude de rigidité. Et je me demande : pourquoi tant de rigidité ? On creuse, on creuse, cette rigidité cache toujours quelque chose : de l’insécurité, parfois, peut-être, autre chose… la rigidité est sur la défensive. L’amour vrai n’est pas rigide.

 

Voilà une réponse à la source qui met les points sur les « i » quant à la réalité des rapports du Clown François avec la « Tradition » au sens large. Il n’y a là ni bienveillance ni même respect pour la Tradition et les catholiques qui y sont attachés précisément parce qu’ils sont catholiques. Les quolibets sont les seules attentions que leur porte l’antipape. Nous sommes ici bien loin d’une hypothétique bienveillance de « pape François » envers les communautés dites traditionnelles. Nous sommes même très loin d’un vague désir de voir un encore plus hypothétique retour de la Tradition dans la secte qui se fait passer pour l’Église.

 

La seule et incontournable réalité est celle exprimée par l’antipape lui-même : la « réforme » continue, comme elle est depuis 50 ans, c’est-à-dire d’une manière anticatholique. Et même ceux qui rêvent d’une voie médiane — comme par exemple les pseudo-cardinaux Burke et Sarah — de réforme de la réforme en prennent pour leur frais et sont traités de « rigides » par un pseudo-pape on ne peut plus souple !

 

Ces déclarations bergoliènes sonnent comme un avertissement salutaire : ce n’est pas dans la gueule du lion conciliaire qu’il faut nous mettre… La seule attitude qui doit prévaloir dans cette terrible crise est celle qui nous est recommandée dans la première lettre de saint Pierre Apôtre 5,5-14 (3) :

« En effet, Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa grâce.
Abaissez-vous donc sous la main puissante de Dieu, pour qu’il vous élève en temps voulu.
Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, puisqu’il prend soin de vous.
Soyez sobres, veillez : votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer.
Résistez-lui avec la force de la foi, car vous savez que tous vos frères, de par le monde, sont en butte aux mêmes souffrances.
Après que vous aurez souffert un peu de temps, le Dieu de toute grâce, lui qui, dans le Christ Jésus, vous a appelés à sa gloire éternelle, vous rétablira lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.
À lui la souveraineté pour les siècles. »

 

La bataille est loin d’être terminée [pour les “R&R” de la F$$PX]. Le combat continue dans la sérénité et la paix de ceux qui croient en la Providence et qui ne la précèdent pas…

 

D’après medias-catholique.info

(Nota CatholicaPedia : La langue de buis — le langage truqué de la secte marrane conciliaire — est bien sûr utilisée par tout ce petit monde…)
 

Apparemment l’annonce de lundi serait faite sous la forme d’une lettre « apostolique » ou un autre document sur la miséricorde…

qui mentionnerait la situation « canonique » de la F$$PX.

À Lundi, cher lecteurs… qui vivra verra !

 
F$$PX Voie sans Issue
 

 

 

 

 

 

 


 

[1] L’abbé Kevin M. Cusick (aumônier de la marine des États-Unis, également pasteur de Saint François de Sales, un Bénédictin, dans le Maryland –archidiocèse de Washington–) lui a s’il avait de bonnes nouvelles à partager au sujet de l’état de la prélature personnelle proposée par Rome afin d’intégrer la Fraternité pleinement et de façon permanente dans la vie de l’église [secte] Conciliaire. L’évêque a décrit les arrangements actuels comme « Presque prêt » et en « réglage final d’accord parfait », son comportement et son expression exsudant la confiance et la sérénité. Quand il lui a demandé si la situation était encore seulement pour la prière, il a été très rapide pour affirmer que l’évolution de la procédure canonique avait progressé audelà de ce point…

 

[2] Personne qui manifeste un dévouement aveugle et fanatique à l’égard d’un maître, d’un chef, d’un parti, d’une secte. Synon. fanatique, partisan, sectateur. (www.cnrtl.fr)

 

[3] La Bible Crampon, elle, donne ce texte de la 1ère Lettre de Saint Pierre :

Chapitre 5

 

1 J’exhorte les anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin des souffrances du Christ, et qui prendrai part avec eux à la gloire qui doit être manifestée :

2 paissez le troupeau de Dieu qui vous est confié, veillant sur lui, non par contrainte, mais de bon gré ; non dans un intérêt sordide, mais par dévouement ;

3 non en dominateurs des Églises, mais en devenant les modèles du troupeau.

4 Et quand le Prince des pasteurs paraîtra, vous recevrez la couronne de gloire, qui ne se flétrit jamais.

 

5 De même, vous qui êtes plus jeunes, soyez soumis aux anciens ; tous, les uns à l’égard des autres, revêtez-vous d’humilité, car « Dieu résiste aux orgueilleux et donne sa grâce aux humbles. »

6 Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au temps marqué ;

7 déchargez-vous sur lui de toutes vos sollicitudes, car lui-même prend soin de vous.

 

8 Soyez sobres, veillez ; votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rode autour de vous, cherchant qui dévorer.

9 Résistez-lui, fermes dans la foi, sachant que vos frères dispersés dans le monde, endurent les mêmes souffrances que vous.

 

10 Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés à sa gloire éternelle dans le Christ, après quelques souffrances, achèvera lui-même son œuvre, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

11 À lui soient la gloire et la puissance aux siècles des siècles ! Amen !

 

12 C’est par Sylvain, un frère dont la fidélité m’est connue, que je vous écris ce peu de mots, pour vous exhorter et vous assurer que c’est bien dans la vraie grâce de Dieu que vous êtes établis.

13 L’Église de Babylone, élue avec vous, et Marc, mon fils, vous saluent.

14 Saluez-vous les uns les autres par un baiser d’amour.