Bien chers amis,

 

Merci de prêter attention à cette lettre.

 

Il est rare que je vous sollicite pour moi, pour nous, Marie-Christine et moi, mais nous sommes dans une situation inattendue et grave : Marie-Christine a aujourd’hui un cancer généralisé et son chirurgien lui donne 2 mois de vie.

 

En juin dernier ce cancer était circoncis à l’utérus et aux ovaires. Une opération semblait avoir résolu le problème : plus aucune trace lors du scanner fin août.

 

Fin janvier ressentant de nouvelle douleurs, un œdème apparu d’où un doppler et la découverte d’une tumeur au bas-ventre faisant pression sur la circulation. D’où un scanner fin février qui dévoila sept parties du corps métastasées et mis en évidence la grosse tumeur déjà décelée qui s’avéra cancéreuse. Le chirurgien consulté précisa l’impossibilité d’une opération, assurant que là où c’était placé il était impossible d’éviter une hémorragie. Il refusa d’opérer et déconseilla la chimiothérapie qui ne pourrait résoudre le problème. Il conclut en me disant qu’elle en avait pour deux mois.

 

Nous venons donc vous demander de prier pour nous, lundi, en la fête de saint Joseph. Quand la médecine est limitée, nous savons, nous chrétiens, que Notre-Seigneur Jésus-Christ, le Dieu tout puissant, peut, si c’est sa sainte volonté, faire des miracles pour sa plus grande gloire et ce lundi, pour la gloire de son Père adoptif.

 

Merci à tous,

Louis-Hubert & Marie-Christine REMY.