IL SERAIT TEMPS D’OUVRIR LES YEUX !!!

 

On ne saurait mieux décrire l’effroyable décadence du clergé catholique qu’en reprenant ces quelques phrases de l’historien protestant Chaunu :

« La médiocrité intellectuelle et spirituelle des cadres en place des églises occidentales au début des années 1970 est affligeante. Une importante partie du clergé de France constitue aujourd’hui un sous-prolétariat social, intellectuel, moral et spirituel ; de la tradition de l’Église cette fraction n’a souvent su garder que le cléricalisme, l’intolérance et le fanatisme. Ces hommes rejettent un héritage qui les écrase, parce qu’ils sont, intellectuellement, incapables de le comprendre et, spirituellement, incapables de le vivre »

 

Voilà qui est clair et sans appel ! Que dirait-il alors de l’état du “clergé” de France en 2016 ?!
 

Un ami correspondant m’envoie le document suivant qui ne manque pas d’intérêt même si l’on peut considérer que — la perfection n’étant pas de ce monde — il est forcément incomplet…

Néanmoins, j’ai pensé qu’une lecture bienveillante de ce document pouvait participer à un commencement de compréhension des graves enjeux qui nous guettent à plus ou moins brève échéance. J’espère ne pas trop avoir à regretter ce choix !

Pierre Legrand.

 

Si on se décidait à ouvrir les yeux !

Ouvrir les yeux

31 mars 2015 asasuite

Satan à l’œuvre, son plan.

Notre ennemi n’est pas humain ; c’est Satan.

Le combat qu’il faut lui livrer est donc spirituel avant d’être politique, social, économique ou militaire.
 
Qui est Satan ?

C’est l’être immonde qui a eu le toupet de haïr Marie et tout ce qu’elle représente comme prévenance de la part de Dieu vis-à-vis de ses créatures. Il est passé d’Ange des Lumières à l’Infernal banni du Royaume de Dieu. (1)

Sa vie est devenue un combat contre les autres créatures pour les gagner à son rejet de Dieu.

Son objectif : Gagner le plus grand nombre possible d’anges et d’hommes à sa révolte pour atteindre Dieu dans ce qu’il a de plus cher, le bonheur de ses créatures, faites libres pour l’amour.

Il veut leur faire utiliser leur liberté pour haïr la volonté de Dieu, qui a rejeté sa prétention exorbitante à lui dicter ses préférences. Il conteste sa miséricorde envers l’homme, estimée par lui, indulgence imméritée et injuste puisqu’elle prévaut sur la « Perfection ». Il n’aura de cesse que de l’invalider, telle qu’elle s’impose.

+Lire la suite