Louis-Hubert Remy vous parlait hier de « La Justice de Dieu [qui est] en marche »… et avant-hier je vous décrivais « Une inauguration sataniste » du N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial)… après vous avoir parlé de « Bergoglio aux mains de Satan »tout ce tient mes chers amis et lecteurs !

“Tout est dans Holzhauser”. (Dixit Jean Vaquié à L-H Remy, 1977)

 

Le VÉNÉRABLE SERVITEUR DE DIEU BARTHÉLEMI HOLZHAUSER, “a laissé, entre autres ouvrages, une Interprétation de l’Apocalypse de saint Jean, qui ne va que jusqu’au cinquième verset du quinzième chapitre, ouvrage étonnant, dit-on, et qui offre une si admirable concordance des temps et des événements, que les autres commentaires de ce livre sacré ne sont en comparaison que des jeux d’enfants” (dixit « Les Petits Bollandistes, septième édition (1878) ») dans lequel il décrit en 1657 — au milieu des plus grandes épreuves —, « Notre époque », la cinquième, qui est celle de l’Église de Sardes.

C’est une période purgative, précédant la période de consolation que sera l’Église de Philadelphie et qui sera illustrée par le règne du Grand Pape et du Grand Monarque, courte période avant la dernière, l’Église de Laodicée, temps de désolation où régnera l’antéchrist.

Cette cinquième époque commence à Charles-Quint, (1500-1558), et finira au grand Monarque. Saint Vincent Ferrier, (1355-1419), la précéda et fut appelé « l’ange de l’apocalypse », car il annonça cette période particulièrement destructrice. Un autre dominicain, Savonarole, considéré comme un saint par son Ordre (et par d’autres, comme saint Philippe Néri), fut certainement l’opposant le plus lucide à l’ère moderne qui vit la renaissance du paganisme. En attaquant les Médicis, famille qui fit autant de mal à la papauté qu’au trône de France, il sut désigner, à travers eux et l’académie florimontaine, ancêtre des sociétés secrètes, les destructeurs de toute la société chrétienne. En ayant fêté le 23 mai 1998, le cinquième centenaire de son martyr, puissions-nous avoir mérité un aussi beau défenseur de l’honneur de Dieu…

Le mot Philadelphie — pour la sixième époque — veut dire amitié entre les frères, c’est-à-dire amitié entre le pouvoir spirituel et le pouvoir temporel. Au cours du cinquième âge — le nôtre —, ce fut bien souvent la lutte entre ces deux pouvoirs, à un point tel qu’elle détruisit les deux pouvoirs. En cette sixième période, qui sera le Règne du Sacré-Cœur, les deux pouvoirs, dont les chefs seront choisis par Dieu, travailleront en pleine union et subordination.

Il est important de souligner que ce Règne du Sacré-Cœur a été promis tellement de fois, que la répétition de cette promesse nous assure de Son avènement.

C’est pourquoi il est impossible que nous soyons dans les temps eschatologiques. Nous n’attendons pas l’antéchrist. Nous attendons le Règne de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui sera dirigé par Son Vicaire, le Grand Pape et par Son LieuTenant, le Grand Monarque.

Enfin, la dernière période sera celle de la désolation, le mot Laodicée voulant dire vomissement. Ce sera le règne de l’Antéchrist.

Nous laissons le lecteur découvrir les richesses de ces pages : Interprétation de L’Apocalypse, complet 148 pages

 

Nous approchons donc de la fin du cinquième Âge — la cinquième époque —, qui finira dans un cataclysme d’ampleur biblique !

 

« La Justice de Dieu [est] en marche » et l’état de notre société le démontre quotidiennement dans sa décomposition…

Pour revenir aux évènements présents je vais vous montrer une analyse d’un certain Rorschach (1) qui propose des « Chroniques des dernières convulsions d’un monde voué à la destruction. »

 

Les Chroniques De Rorschach

Rorschach, bien loin des Amis du Christ Roi de France, qui n’a pas notre approche religieuse (anti-libérale et providentialiste) ne parle pas de la France du Grand Monarque, mais nous donne à réfléchir sur « l’élite occulte » du N.O.M. qui se permet d’étaler dorénavant au grand jour, ses plans les plus secrets :

« Le tunnel du Gothard héberge un complexe de survie pour les élites initié européenne, le baptême satanique enclenche à présent une nouvelle séquence du plan ! »

« À l’aube de la catastrophe, nous assistons à la révélation d’une organisation qui vit cachée depuis des siècles…

Dans ce spectacle, ces “œuvres” présentées montrent l’établissement d’une société nouvelle : le Nouvel Ordre Mondial à la suite d’une grande guerre et d’un cataclysme planétaire »…

 

+Lire la suite